Avertissement

ACTE NOTARIÉ À DISTANCE : Les notaires sont autorisés à signer un acte notarié à distance depuis le 1er avril. Cette manière de faire n'est pas obligatoire et les notaires sont libres d'utiliser ou non cet outil additionnel. Consultez les étapes et les modalités d’application.
BUREAUX DE LA CHAMBRE : Les bureaux de la Chambre sont ouverts, mais en raison des circonstances liées au coronavirus certains services sont offerts à distance. Des délais supplémentaires s’appliquent pour les demandes de recherche aux Registres des dispositions testamentaires et de mandats, ainsi que pour les demandes de certificat de qualité et d’authenticité.

 

 

 
Accueil > Immobilier > Achat et vente (copropriété indivise) > Que comporte la convention de copropriété indivise ?

Que comporte la convention de copropriété indivise ?

Les copropriétaires indivis, c’est-à-dire ceux qui achètent ensemble une propriété, sont considérés comme propriétaires à parts égales, sauf si l'acte de vente ou une convention de copropriété mentionne une répartition différente.

La convention d’indivision peut porter sur :

  • la durée de la convention;
  • les droits et obligations des indivisaires relativement à la jouissance des lieux;
  • le partage des obligations d’entretien et de rénovation;
  • le partage des dépenses;
  • la propriété des améliorations;
  • les restrictions quant à la vente;
  • les règles d’administration de l’immeuble;
  • les règles gouvernant le partage en cas de fin de l’indivision.

Une convention d'indivision contient habituellement un droit de préemption. Cette clause oblige un indivisaire qui veut vendre à d’offrir sa part en premier à ses co-indivisaires.

Une convention d’indivision doit être renouvelée tous les 30 ans. Pour être opposable aux tiers, elle doit être publiée au registre foncier.

Les droits des copropriétaires indivis
Chaque copropriétaire par indivision est libre de vendre ou de céder sa part dans l’immeuble à moins d’une disposition contraire dans la convention. La loi prévoit cependant, sauf exception, que les autres indivisaires peuvent écarter le nouvel acquéreur en lui remboursant le prix de la vente ou de la cession, plus les frais. Cependant, les indivisaires doivent exercer ce droit de retrait dans l’année de la vente ou de la cession de cette part.

Le Code civil du Québec prévoit que chaque indivisaire peut consentir seul une hypothèque sur sa part de l’immeuble. Les autres indivisaires ne sont alors nullement responsables en cas de défaut du débiteur hypothécaire; dans cette circonstance, la loi leur accorde même des droits particuliers à faire valoir. Cependant, les créanciers hésitent à prêter à un indivisaire sans exiger l'intervention de tous les autres.



 
 

Partenaires