Avertissement

ÉTUDES DE NOTAIRES: Les services essentiels n’obligent pas les études à demeurer ouvertes, mais le permettent. Cette décision appartient aux notaires. Consultez les normes rigoureuses pour protéger le public.
ACTE NOTARIÉ À DISTANCE : Les notaires sont autorisés à signer un acte notarié à distance à compter du 1er avril. Cette manière de faire n'est pas obligatoire et les notaires sont libres d'utiliser ou non cet outil additionnel. Un délai de mise en application est à prévoir dans les études. Merci d’être patients. Consultez les étapes et les modalités d’application.
BUREAUX DE LA CHAMBRE : En raison des circonstances liées au coronavirus, les bureaux de la Chambre sont fermés, mais les services sont maintenus à distance. Des délais peuvent s’appliquer pour les demandes de recherche aux Registres des dispositions testamentaires et de mandats, ainsi que pour les demandes de certificat de qualité et d’authenticité. Par contre, l’analyse de toutes nouvelles demandes d’aide financière est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

 

 

 
Accueil > Vos droits > Vos recours > Faute ou erreur professionnelle

Faute ou erreur professionnelle

Un notaire commet une faute ou erreur professionnelle lorsque son comportement déroge de la norme de conduite d’un notaire normalement prudent et diligent.

Tous les notaires et ex-notaires du Québec sont assurés pour les fautes professionnelles commises dans le cadre de leur pratique professionnelle. Ils détiennent une assurance auprès du Fonds d’assurance responsabilité professionnelle de la Chambre des notaires du Québec (FARPCNQ), entité distincte de la Chambre. Grâce à l’assurance responsabilité professionnelle, le client d’un notaire est assuré que ce dernier peut faire face aux conséquences financières que pourraient entraîner ses fautes ou erreurs professionnelles, sujet aux conditions prévues au contrat d’assurance.

Toute personne d’avis qu’un notaire a commis une faute ou erreur professionnelle dans le cadre de son mandat qui est la cause directe de ses dommages peut entreprendre des démarches pour obtenir réparation. En vertu du Code civil, vous devez mettre le notaire en demeure de corriger la situation, et, le cas échéant, de vous rembourser les dommages subis découlant directement de sa faute professionnelle.

Le notaire qui reçoit une réclamation doit la transmettre au Fonds d’assurance responsabilité professionnelle de la chambre des notaires du Québec (FARPCNQ). Celui-ci procède à son analyse et transmet sa position au client du notaire. Dans l’éventualité où la réclamation du client est fondée, l’assureur négocie et verse au client du notaire une indemnité correspondant à ses dommages. En supposant que l’assureur refuse de donner suite à votre réclamation et que vous n’êtes pas d’accord avec sa position, il vous sera toujours possible d’entreprendre un recours judiciaire contre le notaire ou contre le FARPCNQ ou encore contre les deux simultanément. Un tribunal tranchera alors le litige et dans l’éventualité où il vous donne gain de cause, le FARPCNQ vous indemnisera alors du montant de la réclamation.

Le site web du FARPCNQ est accessible à l’adresse suivante : www.farpcnq.qc.ca

Les coordonnées du FARPCNQ sont les suivantes :

101-2045, rue Stanley
Montréal QC  H3A 2V4

Téléphone : 514 871-4999 ou sans frais 1-800-465-6534
Télécopieur: 514-879-1781
Courriel : web@farpcnq.qc.ca

 
 

Partenaires