Accueil > La Chambre > Salle de presse > La Chambre intervient pour un assouplissement des règles visant les personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi.

La Chambre intervient pour un assouplissement des règles visant les personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi.

Nouvelles : Le mercredi 11 avril 2018

La protection des personnes vulnérables est un enjeu au cœur des préoccupations de la Chambre des notaires. Elle interpelle donc les députés québécois sur certaines dispositions proposées par le projet de loi n°173 et sur la nécessité d’assouplir les règles déjà en place.

La Chambre des notaires a déposé un mémoire et a pris part aujourd’hui aux consultations particulières qui se déroulent à l’Assemblée nationale dans le cadre des travaux sur le projet de loi n°173. Ce projet de loi vient principalement instaurer un revenu de base pour les personnes qui ne peuvent occuper d’emploi en raison de conditions physiques ou mentales particulières et qui se trouvent, le plus souvent, en situation de vulnérabilité.

Dans son ensemble, la Chambre des notaires accueille favorablement le projet de loi n° 173 et souscrit à son principe général voulant assurer une meilleure participation sociale et l’inclusion économique des personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi. Elle estime néanmoins que pour atteindre ces objectifs, les différentes dispositions proposées dans le projet de loi et dans le futur règlement d’application doivent tendre vers un réel assouplissement des règles visant les personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi et leur permettre de disposer des ressources nécessaires à leur protection.

La Chambre rappelle que les notaires sont des juristes de proximité oeuvrant auprès des clientèles vulnérables et détenant une solide expertise en matière de planification testamentaire et successorale. C’est pourquoi elle tenait à commenter le projet de loi n°173 et faire part des préoccupations de ses membres qui sont confrontés quotidiennement à des problématiques vécues par des clients ou des proches de leurs clients ayant des contraintes sévères à l’emploi.

Elle est d’ailleurs intervenue plusieurs fois auprès du législateur au cours des dernières années sur les questions liées aux personnes vulnérables et au Programme de solidarité sociale. Son principal cheval de bataille fut l’exemption des sommes provenant de successions dans le calcul des prestations de solidarité sociale dans le but de ne pas pénaliser les personnes vulnérables recevant leur héritage par voie de fiducie discrétionnaire ou par rente viagère.

La Chambre espère que cette nouvelle intervention auprès du législateur québécois ne restera pas vaine comme ce fut le cas lors d’interventions antérieures et qu’un réel assouplissement des lois et règlements touchant les personnes vulnérables qui bénéficient du Programme de solidarité sociale et qui profiteront du Programme de revenu de base se réalise afin d’assurer de leur assurer une meilleure autonomie financière et une meilleure protection.

Consultez le mémoire de la Chambre des notaires

 

À propos de la Chambre des notaires du Québec

La Chambre des notaires du Québec est l’ordre professionnel regroupant plus de 3 900 notaires. Elle a pour mission principale d’assurer la protection du public qui recourt aux services de ses membres. À cette fin, la Chambre supervise la formation et l’admission des candidats au notariat de même que la formation continue des notaires en exercice. Elle contrôle également l’exercice professionnel des notaires grâce à des services rigoureux de visite et d’inspection des études notariales. Elle maintient, de plus, des services de réception et de traitement des plaintes du public, de conciliation et d’arbitrage des comptes d’honoraires.

 

Source :
Marie Lefebvre, directrice clientèles et communications
514-879-1793, poste 5912

 

 


Retour à la liste des nouvelles


La Chambre intervient pour un assouplissement des règles visant les personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi.

Partager cette nouvelle




 
 

Partenaires