Accueil > La Chambre > Nouvelles > Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les aînés

Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les aînés

Actualités : Le mercredi 14 juin 2017

Montréal, le 15 juin 2017, en cette journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées, la Chambre des notaires souhaite sensibiliser la population à l’égard de la vulnérabilité des personnes âgées vivant seules et de l’importance d’instaurer les mécanismes de protection juridiques appropriés.

Les notaires, des alliés importants dans la prévention d’abus
La maltraitance envers les aînés touche entre 56 000 et 98 000 des personnes âgées vivant à domicile. Certains auteurs vont même jusqu’à doubler, voire tripler les chiffres sur la prévalence de la maltraitance. [i]

Les notaires peuvent jouer un rôle important dans la mise en place de mécanismes de protection juridique pour aider à contrer la maltraitance faite envers les aînés et toute personne en situation de vulnérabilité. Chaque année, ils rencontrent des centaines de milliers de personnes qui leur font part de leurs difficultés. Ils peuvent devenir des alliés importants dans la prévention des abus de personnes en situation de vulnérabilité.

1-800-Notaire, un service gratuit d’information juridique pour le public
La Chambre a mis à la disposition de la population québécoise un service gratuit d’information juridique de base. Les aînés qui ont des questionnements sur leurs droits peuvent ainsi appeler au 1-800-NOTAIRE et parler à des notaires d’expérience.

La  Chambre des notaires propose de bonifier le projet de loi 115
La Chambre des notaires accueille également favorablement les propositions de modifications du projet de loi 115 qui cherche à contrer la maltraitance faite envers les personnes aînées et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité.  La Chambre des notaires croit que les modifications proposées par le projet de loi pourront contribuer, dans une certaine mesure, à offrir une meilleure protection à la personne vulnérable.

La Chambre maintient cependant que des outils juridiques plus efficaces et à moindres coûts doivent être également envisagés pour protéger la personne en situation de vulnérabilité et préserver son autonomie le plus longtemps possible.

Ainsi, la Chambre propose dans son mémoire, la mise en place d’un régime allégé de Conseiller au majeur  pour assister les personnes habituellement aptes et en légère perte d’autonomie, mais souhaitant être accompagnées pour accomplir certains actes, en ne requérant pas d’évaluations médicale et psychosociale, ni l’intervention d’un tribunal.

 Consultez le mémoire présenté par la Chambre

 

[1] (M. Beaulieu et Bergeron-Patenaude, 2012, p. 14).

 

À propos de la Chambre des notaires du Québec
La Chambre des notaires du Québec est l’ordre professionnel regroupant plus de 3 900 notaires. Elle a pour mission d’assurer la protection du public qui recourt aux services de ses membres. À cette fin, elle cherche à informer et à outiller le public en regard de ses droits et obligations afin de prévenir l’apparition de problèmes juridiques. Elle met également sur pied de nombreuses initiatives qui ont pour but d’améliorer l’accès à la justice des citoyens et soutient les efforts de divers intervenants du milieu juridique qui contribuent à cet objectif.

 

Source :
Marie Lefebvre
Directrice, service aux clientèles et communications
514-879-1793, poste 5912
marie.lefebvre@cnq.org

 


Retour à la liste des nouvelles


Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les aînés

Partager cette nouvelle




 
 

Partenaires